Psychothérapie pour enfant

514-943-5745

Note : le service de psychothérapie pour enfant est offert par Louise Roberge.


Les premiers entretiens

Généralement, quatre entrevues sont d’abord proposées.  L’entrevue initiale se déroule habituellement avec l’enfant concerné et ses parents, ou encore en présence de toute la famille. Lorsque les parents sont séparés, l’enfant peut être rencontré séparément avec chacun de ses parents. Par la suite, le jeune peut être rencontré individuellement ou avec sa famille,  selon les difficultés et les besoins présents. Les premières entrevues permettent de préciser : les motifs de consultation; le moment où les difficultés ont commencé ou augmenté; les événements déclencheurs; la perception que chacun a des difficultés présentes; les changements souhaités; l’histoire de l’enfant et de la famille; les forces et intérêts du jeune; ses relations interpersonnelles (famille, amis, adultes de son entourage); ce qui a été tenté jusqu’à maintenant pour améliorer la situation. 

Ces premières rencontres constituent une étape d’évaluation. Il s’agit d’identifier les défis développementaux qui posent problème, les difficultés de l’enfant indiquant qu’il n’arrive pas, pour le moment, à résoudre de manière satisfaisante certains enjeux de son développement affectif. Par exemple, le jeune peut avoir de la difficulté à se séparer, à développer de l’autonomie, ou à acquérir des compétences scolaires ou sociales. Cette étape d’évaluation permet aussi au thérapeute de formuler des hypothèses concernant les préoccupations affectives et le fonctionnement psychologique de l’enfant.

À la quatrième rencontre, un bilan est fait sur les besoins identifiés, la compréhension de la problématique psychologique, les changements souhaités, et l’expérience vécue lors des premières entrevues. C’est aussi lors du bilan que des recommandations sont formulées, et que  la pertinence d’une thérapie individuelle ou familiale est discutée avec les parents et l’enfant concerné. Ainsi, les parents sont en mesure de prendre une décision éclairée quant à la poursuite ou non de la démarche de consultation.

** Pour les jeunes de moins de 14 ans, l’autorisation des deux parents est nécessaire pour que l’enfant reçoive des services psychologiques.

Démarche thérapeutique

La psychothérapie vise à aider l’enfant à franchir des étapes cruciales de son développement et à résoudre des difficultés qui l’empêchent de grandir au plan affectif. La psychothérapie favorise l’épanouissement personnel de l’enfant et prévient  que ses problèmes se cristallisent.

Les adultes sont portés à penser que l’enfance est une période heureuse et  sans soucis. Cependant, il est difficile d’être petit et vulnérable, et aussi de grandir, de renoncer  graduellement aux privilèges de la petite enfance et de l’enfance, de remanier la manière d’être en relation avec ses parents pour construire sa propre identité, faire sa place à l’extérieur de la famille, et arriver à voler de ses propres ailes.

La psychothérapie d’enfant s’appuie principalement sur le jeu et le dessin symbolique, et non pas essentiellement sur le langage. En effet, l’enfant exprime ses préoccupations affectives et ses émotions surtout de manière non-verbale, en les représentant par des jeux ou des dessins. En mettant en scène des scénarios avec des figurines (dragons, chevaliers, sorciers, roi, reine, dinosaures, super-héros, …), ou encore en dessinant un volcan ou un ouragan, l’enfant cherche à dénouer certains enjeux de son développement et à apprivoiser ce qui l’angoisse.

La fonction du psychothérapeute est de  de se prêter au jeu thérapeutique qu’il favorise, de décoder les préoccupations affectives mises en scène par l’enfant, de communiquer sa compréhension à celui-ci par le langage et à travers le jeu.  En offrant à l’enfant un lieu de symbolisation dans ses modes de communication privilégiés, la psychothérapie favorise que celui-ci change et se développe, facilitant ainsi qu’il  prenne son envol. 

Même si l’enfant désire recevoir de l’aide psychologique, il est essentiel qu’il perçoive que le parent l’autorise d’être aidé dans un espace qui lui est réservé, afin que la relation de confiance avec la psychothérapeute puisse s’établir.

En permettant à son enfant de faire une démarche psychothérapeutique, le parent offre en quelque sorte un legs  à la génération suivante. L’enfant étant encore en développement, les dés n’étant pas encore jetés, le changement peut être plus facile à cette étape de vie. 

La psychothérapie d’enfant est une démarche à court ou moyen terme selon les besoins présents. Régulièrement, des bilans, préparés avec l’enfant, sont faits avec les parents, ce qui permet d’échanger sur l’évolution et de discuter de la pertinence de poursuivre ou non la démarche.

 

Cliquez ici pour joindre Louise Roberge

Conception et hébergement : Conception et hébergement: Caméléon Média